Si de nombreuses stations font actuellement face à un manque de neige et bataillent pour ouvrir quelques pistes grâce à la production de neige de culture, d’autres bénéficient déjà d’un enneigement beaucoup plus conséquent et proposent d’excellentes conditions de ski. Focus sur ces stations où il est déjà possible de s'offrir du bon ski !

 

Les stations de Haute Maurienne bénies des dieux de la neige


Il suffit de jeter un œil sur le top 10 des stations les plus enneigées pour comprendre que la Haute Maurienne est particulièrement gâtée en ce moment : Valfréjus, Bonneval sur Arc et Val Cenis occupent les trois premières places (avec plus de 200 cm de neige mesurés au sommet de leur domaine skiable respectif) et les stations voisines d’Aussois ou bien encore de la Norma ne sont pas en reste. Toutes affichent un taux d’ouverture (réel pour celles qui sont déjà ouvertes, ou prévisionnel pour celles qui ouvriront à partir de demain) oscillant entre 60 et 80% en moyenne.

Si l’enneigement est encore un peu juste en front de neige, le retour ski aux pieds y est tout de même assuré et les conditions sont simplement déjà optimales en altitude. Bref, vous l’aurez compris, la Haute Maurienne est sans conteste une destination à privilégier en ce moment si vous souhaitez vous offrir du bon ski !

Un peu plus bas dans la Vallée de la Maurienne, les stations des Sybelles et des Karellis sont également à privilégier tant leur enneigement et leurs prévisions d'ouvertures sont "confortables" (Les Sybelles offrent déjà la possibilité de skier depuis le sommet de L'Ouillon jusqu'en station, et la station des Karellis s'apprête à ouvrir 60% de son domaine skiable).

 

Plusieurs stations des Hautes-Alpes dans le top 10 des stations les plus enneigées


Si l’on continue dans notre classement des stations les plus enneigées, on trouve ensuite 4 stations des Hautes-Alpes et plus précisément du nord de ce département à savoir Montgenèvre, Serre-Chevalier, Abriès et Puy Saint Vincent dont le manteau neigeux atteint déjà entre 150 et 180 cm en altitude (30 à 70 cm en front de neige). Ce matin, 40 à 60% de leurs pistes sont ouvertes, mais dès demain, ce chiffre sera porté à environ 70% en moyenne avec la mise en service de nouvelles remontées et l’ouverture de nouvelles pistes pour accueillir les vacanciers de Noël.

Notons également les excellentes conditions offertes par le domaine de la Forêt Blanche (Vars et Risoul) qui sera en mesure de proposer 83 pistes ouvertes dès ce week-end (à titre de comparaison, les Arcs ou l’Espace Killy en proposent 62, c’est dire la qualité du travail de préparation qui a été réalisé par la SEDEV (côté Vars) et par Labellemontagne (côté Risoul) pour offrir de telles conditions de ski aujourd’hui.

 

Les gros domaines d’altitude tirent leur épingle du jeu


Si l’on continue à égrainer notre classement des stations les plus enneigées du moment, on retrouve une grappe de grosses stations d’altitudes (Tignes, Val d’Isère, Val Thorens, Les 2 Alpes). Elles ont été les premières à ouvrir une partie de leur domaine skiable il y a plusieurs semaines déjà et toutes exploitent au mieux leurs installations permettant d’acheminer les skieurs au-delà des 2400/2500 mètres d’altitude. Elles disposent de domaines skiables dont plus de 50% des pistes serpentent à plus de 2000 mètres, altitude à laquelle il tombe évidemment plus de neige qu’à 1200 ou 1500 mètres… (souvenez-vous des grosses chutes du mois de novembre) et où ce manteau neigeux est moins soumis à la douceur des températures (malgré quelques phénomènes temporaires d’inversion des températures). Résultat : plus de neige, qui fond moins vite et donc plus de « facilités » (ou plutôt devrais-je dire moins de difficultés) pour maintenir des pistes praticables.

À la veille des vacances de Noël, si votre choix s’est porté sur l’un de ces domaines d’altitude, vous avez sans doute fait bonne pioche et votre séjour à la montagne sera bien agrémenté de belles journées de ski.

 

L’Espace Lumière (Praloup/Val d’Allos) s’en sort bien également


Terminons notre petit tour d’horizon des stations les mieux loties en terme d’enneigement avec un petit focus sur l’Espace Lumière (domaine reliant les stations de Praloup et de Val d’Allos la Foux) dans les Alpes de Haute Provence. On y a longtemps attendu la neige, mais elle a fini par arriver en temps et en heure. Certes, les enneigeurs y sont encore bien utiles sur le front de neige, mais sur la partie supérieure du domaine les conditions sont déjà très bonnes (110 cm relevés ce matin même), de quoi envisager un Noël à la neige digne de ce nom !

 

Quid des Pyrénées ?


Si vous avez choisi de passer Noël dans les Pyrénées, vous allez également pouvoir skier surtout si votre choix s’est porté sur une station des Hautes Pyrénées. C’est en effet dans ce département que les conditions d’enneigement sont le plus favorables en ce moment. Gavarnie, Piau Engaly, Luz Ardiden et le domaine du Grand Tourmalet trustant les 4 premières marches du classement des stations les plus enneigées du massif.

 

Pourquoi ces stations bénéficient-elles d’un meilleur enneigement ?


Plusieurs facteurs expliquent que certaines stations s’en tirent mieux que d’autres en ce début de saison « compliqué » :
La météo : Tout commence par là, et en la matière, certains ont été plus gâtés que d’autres ces dernières semaines (les Alpes du nord début novembre, retour d’est généreux sur le Queyras et la Haute Maurienne ensuite…)
L’altitude : Inutile de chercher des explications scientifiques, c’est tout simple : en altitude il neige plus souvent et en quantité plus importante…
L’exposition : Quand la neige se fait rare, mieux vaut disposer de pistes faiblement exposées au soleil, car comme chacun le sait, neige et soleil ne font pas bon ménage…
La nature du sol : si skier sur une piste engazonnée ne nécessite que quelques centimètres de neige, parvenir à ouvrir un domaine dont la naturelle du sol est essentiellement minéral (pierres, cailloux…) demande forcément plus de neige.
La capacité à produire de la neige de culture en grosse quantité et sur une courte période : disposer de 200 enneigeurs ne suffit pas, il faut également disposer de suffisamment d’eau pour les alimenter, de la pression nécessaire pour les faire fonctionner simultanément… Parallèlement, il faut également avoir la chance de bénéficier d’une fenêtre météo favorable (température, taux d’humidité…).

De l’ensemble de ces facteurs dépendent, en grande partie, les conditions d’enneigement de chaque station. Le travail de préparation effectué par les équipes des services des pistes (nivoculteurs, dameurs, pisteurs…) devient ensuite déterminant. Il faut savoir exploiter au mieux les conditions du moment tout en assurant la sécurité des skieurs. Une bien belle équation qui se répète saison après saison…