Même les bons skieurs ont tout intérêt à débuter le snowboard ! Nos conseils pour de nouvelles sensations...

Quand on skie seulement quelques semaines dans l’année, on hésite parfois à sauter le pas pour se mettre au snowboard. On préfère profiter à fond de ses quelques jours de ski, craignant de recommencer un sport à zéro, de devoir rester sur les vertes, ou de passer son temps à tomber. Pourtant, même quand on skie déjà, débuter le snowboard permet de s’offrir de nouvelles sensations et de profiter du domaine skiable différemment, de façon plus ludique. A bas les idées reçues, ce n’est pas difficile, et c’est un vrai plus !

 

1. Le snowboard n’est pas un sport difficile à apprendre.


Si les 2 premiers jours sont un peu exigeants et fatigants, on commence déjà à glisser et à se faire plaisir. Les sensations viennent rapidement. Si on est sportif, avec une bonne condition physique, la progression est plus aisée et on évolue avec confiance sur des pistes bleues, voire rouges, en une semaine.

Les chutes des premiers jours ne sont pas une fatalité. Un bon moniteur, avec des conseils adaptés, vous fera débuter dans les meilleures conditions. Ce n’est pas conseillé d’apprendre seul, car si vous avez un peu de mal au début, vous aurez tendance à vous décourager et à adopter de mauvais réflexes.

Être un bon snowboarder, qui passe partout avec un bon niveau technique, demande proportionnellement moins de temps que d’être un bon skieur, ce qui prend des années. Si vous êtes déjà skieur, cela peut être agréable d’avoir également un bon niveau en snowboard : vous pourrez ainsi choisir quel support vous souhaitez utiliser en fonction des conditions de neige du jour, de l’itinéraire choisi..

 

2. Le snowboard est par nature plus ludique.


Au fil de votre progression, vous allez apprendre de petits mouvements de flat (freestyle sur la piste), jouer avec les bords de pistes, commencer à prendre de petits kickers et boxes larges dans le park... Une approche plus ludique, qui permet aussi de ne pas s’ennuyer quand vous ridez avec des amis qui ont une vitesse d’évolution moins rapide que la vôtre.

 

3. Le plaisir du snowboard freeride


Hors piste, rider en snowboard dans la poudreuse est un plaisir incroyable, ce sont des sensations de glisse différentes du ski. Selon les conditions de neige, cela peut être plus simple de rider en snowboard, car, quand c’est parfois désagréable à skier, certaines neiges peuvent être plus propices au snowboard.

 

4. Quelques conseils pour débuter le snowboard


- Choisissez la bonne période de l’année : Débuter hors vacances scolaires est moins stressant : il y a moins de monde sur les pistes. Au niveau de la neige, le printemps est à double tranchant : la neige est gelée en matinée, très molle l’après-midi. Janvier/février/mars paraissent une bonne option.

-Prenez le temps : Prévoyez au moins 5 jours devant vous, afin de dépasser le stade de l’apprentissage des bases pour prendre des sensations et commencer à être autonome.

-Allez-y entre amis : Commencer le snowboard à deux ou plus est toujours plus fun et cela vous permettra de créer une émulation. 

-Prenez des cours : Au moins quelques-uns, le temps d’acquérir les bons réflexes. Des écoles spécifiques snowboard existent, mais il y a aussi quelques snowboarders passionnés dans les écoles de ski classiques. Le mieux reste de passer un peu de temps en front de neige à observer les moniteurs travailler : leur façon de s’occuper des élèves, et la façon dont ceux-ci évoluent vous donneront un aperçu de ce qu’ils valent. N’hésitez pas à aller demander directement ses coordonnées à celui qui vous aura convaincu.
Une semaine complète de stage «spécial débutant» à temps complet reste le meilleur moyen de mettre le pied à l’étrier : l’UCPA, le Club Med ou d’autres organismes le proposent.